Réussir Grandes Cultures 05 juillet 2002 à 15h25 |

Equipement - Trois moiss´-batt´ pour un battage axial

Le batteur axial des moissonneuses-batteuses dites non-conventionnelles réalise le battage et la séparation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les trois machines à battage axial présentes sur le marché français n´utilisent qu´un seul rotor. New Holland a de son côté une machine à battage axial à deux rotors, mais qui n´est plus distribuée en France. Dans ces machines, la récolte suit un déplacement axial le long du rotor et décrit un mouvement hélicoïdal. Le rotor combine les actions de battage et de séparation de la récolte. Les passages successifs de la récolte sur le contre-batteur et sur les grilles de séparation procurent une capacité de friction importante. Le temps de passage de la paille dans une machine à batteur axial est de quatre à cinq secondes contre dix à douze secondes dans une machine conventionnelle à secoueurs. Il existe deux systèmes d´alimentation des rotors axiaux. Sur l´Axial-Flow, la récolte est prise en charge directement à la sortie du convoyeur par les hélices du rotor.
©Massey Ferguson

Légende - Les machines à batteur axial (ici la MF 8780) ont une longueur souvent inférieure aux machines conventionnelles du fait de l´absence de secoueurs.

Séparation par des battes et/ou des doigts
En revanche, la Massey-Ferguson 8780 et la John Deere STS font appel à un tambour d´alimentation entre le convoyeur et le rotor. Les rotors se distinguent par leur disposition : incliné sur l´Axial-Flow de Case IH ainsi que sur la STS de John Deere, horizontal sur la Massey-Ferguson 8780. Les éléments des rotors diffèrent également. Le rotor de l´Axial-Flow ne possède que des battes, ceux de la STS et de la 8780 comportent des battes dans la première partie puis des doigts de séparation.
« L´Axial-Flow est équipée de battes tout le long du rotor car on constate qu´il n´y a pas de séparation franche entre la partie battage et la partie séparation », explique Jacques Manet, chef produit moisson chez Case. Il ajoute : « il y a du battage au niveau des corbeilles de séparation et aussi de la séparation au niveau du contre-batteur. Il est donc difficile de dire que ces deux phases sont séparées ».

Réagissez à cet article

Attention, les messages sont limités à 1000 caractères.

Caractères restants :

*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement dans les commentaires.

Recopiez le code :

Code de sécurité anti spam

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Grandes Cultures

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous