Réussir Grandes Cultures 17 mai 2017 à 08h00 | Par Valérie Noël

Zéro phyto en ville

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marie-Annick Carré

Depuis le 1er janvier, la réduction des phytos ne concerne plus seulement l’agriculture : désormais, l’État, les collectivités territoriales et les établissements publics ne peuvent plus employer de pesticides pour entretenir les espaces verts accessibles au public. C’est ce qu’impose la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. L’interdiction est sans appel puisqu’il s’agit d’un zéro phyto. Comme l’expliquent l’Onema et le ministère de l’Environnement dans un guide, "c’est un véritable changement de paradigme pour les agents des espaces verts". Mais c’est aussi un changement majeur pour les habitants, qui doivent apprendre à vivre avec des herbes folles jaillissant des trottoirs. La notion de propreté est à redéfinir. Les retours d’expérience montrent que la communication vers la population s’avère un élément crucial de la transition… Réduire les phytos d’accord, mais c’est tout de même mieux si c’est chez les autres !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui