Réussir Grandes Cultures 01 novembre 2012 à 00h10 | Par Christian Gloria

Un mildiou du tournesol résistant au traitement de semences

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’étau se resserre sur le tournesol avec le mildiou. Une des races de ce champignon pathogène, la 714, tend à dominer toutes les autres dans les zones de culture, en particulier dans le Midi-Pyrénées. Or, la quasi-totalité des souches de la race 714 analysées en 2010 et 2011 présentaient une résistance au méfénoxam, seule matière active fongicide utilisable en traitement de semence pour protéger le tournesol du mildiou. De plus, un certain nombre de variétés cultivées se montrent sensibles à ce mildiou. Avec aussi l’émergence d’une nouvelle race (734), le mildiou est décidément une maladie qui contourne en un temps rapide les moyens de lutte chimique et variétaux mis en oeuvre. Cette évolution conforte la nécessité de respecter les différents points de l’arrêté du 9 novembre 2005 relatif à la lutte contre le mildiou du tournesol, modifié par l’arrêté du 23 mars 2011. Une note commune de la DGAL, du Cetiom et de l’Inra éditée en juin 2012 fait le point sur cette maladie en France.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui