Réussir Grandes Cultures 11 novembre 2011 à 09h36 | Par Ludovic Vimond

TRAVAIL DU SOL - Les rouleaux des déchaumeurs

L’offre des constructeurs comprend une vingtaine de rouleaux différents. Nous les avons regroupés par type de travail effectué

Abonnez-vous Réagir Imprimer
1 - Le rouleau à barres 2 - Le rouleau à dents 3 - Les rouleaux à rappui lourd et émiettement superficiel 4 - Les rouleaux à profil ouvert 5 - Les rouleaux sillonneurs 6 - Les rouleaux mulcheurs

Sur un déchaumeur, le rouleau joue plusieurs rôles essentiels. Le premier est le contrôle de la profondeur. Sur des terrains cahoteux, le relevage seul du tracteur ne peut garantir une profondeur de travail constante. Le rouleau assure également le nivellement de la terre, notamment sur un déchaumeur à dents qui à tendance à former des billons. Troisième rôle du rouleau, l’émiettement. La moitié du poids du déchaumeur repose sur le rouleau ce qui lui permet de casser les grosses mottes. Dernière fonction : le rappui. Sur un déchaumeur, le rouleau favorise le lit de semences en affinant et en tassant sensiblement, autour des graines d’adventices ou des couverts végétaux, combiné à un semoir. Le rappui peut également avoir un rôle de lutte contre l’érosion.

1 - LE ROULEAU A BARRES
C’est le plus connu, car généralement proposé en standard sur une majorité d’outils de travail du sol. Qu’il soit à tubes ronds, à tubes carrés ou à fers plats crénelés, droits ou vrillés, il est réputé pour être simple, léger et économique. Le rappui est modéré et maintient les mottes en surface. Plus les barres sont rapprochées, plus l’émiettement est important. En revanche, le risque de trouver des cailloux coincés entre deux barres augmente également. Plus son diamètre est important, plus le rappui et la portance sont améliorés, moins il est tirant.Apparié, il réalise un meilleur suivi du contrôle de profondeur, le système de balancier gommant les irrégularités. Il est conseillé pour les terres légères et moyennes, en conditions plutôt sèches.

2 - LE ROULEAU A DENTS
À dents courbées ou droites, ce type de rouleau assure un émiettement important des grosses mottes, un bon foisonnement et un mélange terre-mulch. Souvent apparié à un second rouleau pour s’autonettoyer, il est adapté aux terres légères et non collantes.

3 - LES ROULEAUX A RAPPUI LOURD ET EMIETTEMENT SUPERFICIEL
Ce sont les rouleaux lourds qui assurent un rappui profond sur toute la largeur et disposent d’éléments effectuant un léger émiettement superficiel.On y classe les packers, les cambridge mais aussi les rouleaux à pneus classiques. On peut aussi y inclure les rouleaux Crosskill et Guttler, dont les profils sont plus ou moins ajourés.

4 - LES ROULEAUX A PROFIL OUVERT
Ce type de rouleau assure un tassement par bandes. On distingue les rouleaux à profil en V (V-ring et spire), qui rappuient non seulement verticalement,mais aussi sur les côtés, et les autres qui exercent une pression uniquement verticale. Parmi ces derniers, citons les rouleaux à profil en U, le rouleau T-Ring et les rouleaux à lames ressorts. Les profils en U se remplissent rapidement de terre et assurent un rappui terre contre terre.On les conseille généralement pour des terres assez collantes, tout comme les rouleaux à lames ressort, celles-ci se débarrassant de la terre collée par vibrations. Ces rouleaux à profil ouvert sont appréciés pour le bon nivellement du terrain qu’ils réalisent. En revanche, ils sont assez sensibles à la présence de pierres dans la parcelle. Même en les appariant et les entrecroisant, des pierres arrivent à se coincer et à bloquer l’ensemble;

5 - LES ROULEAUX SILLONNEURS
Ce sont des rouleaux lourds assurant un rappui sur toute la largeur, avec une pression plus importante à intervalles réguliers. Pouvant évoluer dans tous types de sols, ils procurent une bonne préparation sur la ligne de semis, lorsqu’ils sont combinés à des semoirs en ligne. On en distingue plusieurs types : métalliques, métalliques à revêtement caoutchouc et pneumatiques.Même s’ils sont dotés de décrotteurs, les deux dernières versions sont préférées en terre collante. On peut également y inclure les rouleaux à doubles disques. Composés d’assiettes en fonte appariées, ils assurent un travail similaire aux rouleaux cités précédemment.

6 - LES ROULEAUX MULCHEURS
En plus du contrôle de profondeur, les rouleaux mulcheurs ont pour rôle d’assurer un émiettement et un foisonnement en mélangeant terre et matières organiques. On en distingue plusieurs types : les rouleaux gaufrés, souvent associés par paires entrecroisées de façon à se nettoyer mutuellement, les disques concaves et les bêches. Ces dernières travaillent de biais par rapport au sens d’avancement et sont souvent appariées.

7 - LE ROULEAU A DISQUES PLATS
Le rouleau à disques plats est employé pour découper les grosses mottes en surface dans les sols durs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Grandes Cultures

Machinisme agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui