Réussir Grandes Cultures 23 mars 2012 à 17h43 | Par Gabriel Omnès

Risque sanitaire - L’ÉTAT MET AU POT CONTRE DIABROTICA

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le ministère de l’Agriculture a confirmé qu’il indemniserait des exploitants concernés par les mesures de lutte contre la chrysomèle du maïs dans les zones de confinement à hauteur de 175 euros par hectare et par an. La même somme est apportée par la profession agricole à travers un mécanisme de solidarité. La stratégie de confinement est venue remplacer celle de l’éradication, plus contraignante en termes de mesures de lutte, là où la chrysomèle est considérée comme installée. Ces zones de confinement concernent certains foyers d’Alsace et de Rhône-Alpes. Les agriculteurs situés dans ces secteurs seront donc indemnisés sur la même base que ceux des foyers en éradication.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui