Réussir Grandes Cultures 08 juillet 2013 à 10h34 | Par Christian Gloria

Retrait confirmé des néonicotinoïdes pour certains usages

La Commission européenne a confirmé le 24 mai l'interdiction pendant deux ans de produits à base de thiamethoxam, de clothianidine et d'imidaclopride pour certains usages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les interdictions de deux ans touchent le maïs, le sorgho, le pois et les céréales de printemps.
Les interdictions de deux ans touchent le maïs, le sorgho, le pois et les céréales de printemps. - © S. Leitenberger/archives

À compter du 1er décembre 2013, des produits à base de néonicotinoïdes vont être interdits pour deux ans. Sont concernées les spécialités « à des fins de traitement des semences et de traitement des sols pour les cultures qui attirent les abeilles et dans les céréales, sauf dans les cultures sous serre et dans les céréales d'hiver ». Ces dernières ne sont donc pas visées par l'interdiction, ni la betterave sucrière (non attractive pour les abeilles), alors que les céréales de printemps (semées après le 1er janvier) le sont. En France sur les grandes cultures, ce sont des produits de Bayer (Gaucho), de Syngenta (Cruiser) et de Philagro (Cheyenne) qui sont touchés par la mesure.

- © Réussir Grandes Cultures

Au tour du fipronil


Des traitements foliaires sont également sous le coup de l'interdiction mais ils n'existent pas sur grandes cultures en France, mais en arboriculture fruitière principalement.
Un autre produit insecticide a fait l'objet d'un rapport de l'Efsa, le fipronil. En se basant sur diverses études menées en Europe, ce rapport pointe « un risque élevé pour les abeilles en relation avec certains aspects de l'évaluation des risques pour certains des usages autorisés du fipronil ». Pour plusieurs études, l'agence dit ne pas être en mesure de tirer des conclusions sur l'impact du fipronil sur les abeilles, sur la base des informations disponibles. Le groupe BASF doit répondre à cet avis de l'Efsa puis la Commission européenne soumettra le dossier à un comité d'experts de l'Union européenne pour une décision dans le courant de l'été. La décision de la Commission européenne ne portera pas sur les utilisations françaises puisque celles-ci n'existent pas. Le fipronil n'est plus utilisé dans l'Hexagone en cultures depuis 2004 suite à l'interdiction du produit Régent TS sur maïs à l'époque.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Grandes Cultures

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui