Réussir Grandes Cultures 19 mai 2017 à 08h00 | Par Valérie Noël

Quinze petits chromosomes à l'origine de nos plantes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Recherche en génétique, diversité et écophysiologie des céréales à l'Inra de Clermont-Ferrand.
Recherche en génétique, diversité et écophysiologie des céréales à l'Inra de Clermont-Ferrand. - © Christophe Maître/Inra

Existe-t-il une plante mère de toutes les plantes ? Oui, répondent des chercheurs del'Inra de Clermont-Ferrand. Grâce à l'analyse de 37 génomes de plantes, dont ceux du riz, de la papaye, du maïs ou du sorgho, ils ont même réussi à la modéliser. Presque 100 millions d'années plus vieux que ne le laissaient supposer les fossiles retrouvés jusqu'à présent, l'ancêtre de toutes les espèces cultivées ne comporterait que 20 000 gènes et 15 chromosomes. A titre de comparaison, le blé panifiable est hexaploïde, ce qui signifie qu'il compte 6 jeux de 21 chromosomes soit plusieurs centaines de milliers de gènes ! L'extraordinaire diversité des plantes actuelles serait bâtie sur ces 15 chromosomes qui, au cours de l'évolution, se seraient combinés et auraient fusionné. La duplication des génomes, comme dans le cas du blé, est un autre mécanisme essentiel qui aurait aidé les plantes à s'adapter aux contraintes du milieu. Surprenante nature...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui