Réussir Grandes Cultures 02 janvier 2013 à 11h23 | Par Costie Pruilh

Prestations de services - Le traitement des biodéchets, une opportunité pour les agriculteurs

Le renforcement de la réglementation va obliger les producteurs de biodéchets de se tourner vers le compostage ou la méthanisation, services que le monde agricole peut en partie prendre en charge.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En Alsace, le réseau Agrivalor créé par des agriculteurs, permet de traiter 80 000 tonnes de biodéchets par an.
En Alsace, le réseau Agrivalor créé par des agriculteurs, permet de traiter 80 000 tonnes de biodéchets par an. - © Agrivalor

L’évolution de la réglementation va favoriser le développement des composteurs et les méthaniseurs dans les années à venir. En effet, un décret et un arrêté (1) imposent aux producteurs de déchets organiques de privilégier la valorisation matière de leurs déchets, plutôt que la mise en décharge ou l’incinération. « En 2012, ne sont concernés que les gros producteurs de biodéchets, comme les chaînes de restauration ou les hypermarchés. Puis, chaque année jusqu’à 2016, de plus en plus de producteurs seront concernés, notamment les collectivités », précise Solène Dumont, de Trame et animatrice de l’association Agriculteurs composteurs de France. « Cela représente une opportunité pour les agriculteurs composteurs et méthaniseurs, mais nous appelons les agriculteurs à la vigilance quant à la qualité des déchets à traiter et celle du process de traitement. »


Pas de concession sur la qualité


La question de la qualité est cruciale pour l’agriculture, car les engrais et les amendements issus de ces procédés retournent in fine sur les sols agricoles. « Si jamais il y a un cas de contamination des sols à cause d’un mauvais produit et qu’il fait l’objet d’une couverture médiatique, c’est toute la filière qui sera en crise », prévient Solène Dumont. Pour se couvrir, l’agriculteur qui exploite une unité de traitement (compostage ou méthanisation) doit en maîtriser le processus. Deux possibilités s’offrent à lui : être très vigilant sur le contrat qui le lie aux prestataires de service ou aux collecteurs pour récupérer les biodéchets, ou contrôler toute la filière, de la collecte à l’épandage, comme Agrivalor. C.P. (1) Décret n° 2011-828 et arrêté du 12/07/2011

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui