Réussir Grandes Cultures 11 février 2013 à 15h48 | Par Nicole Ouvrard

LE PRIX DES ENGRAIS VA FAIRE PSCHISTE...

Le gaz de schiste américain vient jouer les trublions sur le marché européen des engrais azotés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis que les États-Unis ont développé cette nouvelle

technique d’extraction, les cours du gaz naturel

ont plongé outre-Atlantique.

À New York début janvier, les prix du gaz sont

passés en dessous des deux dollars le million de

BTU (équivalant à 27,6 mètres cubes), au plus bas

depuis janvier 2002. Dans le même temps en

Europe, les cours se situent autour de 8 dollars,

après s’être récemment hissés à 12 dollars.

Or, le gaz naturel représente 80 % du prix de

revient des engrais azotés. Dans ce contexte, les

fabricants d’engrais américains se positionnent

désormais en exportateurs. L’un d’eux vientmême

d’annoncer son installation sur le port de Rouen,

en partenariat avec l’opérateur Sénalia. « Pour les

producteurs français, c’est une opportunité à saisir »,

déclarait Jean-Jacques Vorimore, son président

fin décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui