Réussir Grandes Cultures 27 janvier 2014 à 08h00 | Par Christian Gloria

La dynamique du secteur semencier français se poursuit

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Prise d' échantillon pour le contrôle qualité de semences certifiées.
Prise d' échantillon pour le contrôle qualité de semences certifiées. - © Gnis / archives

En 2012, la France est le premier exportateur mondial de semences agricoles, devant les Pays-Bas et les États-Unis avec une balance commerciale de 836 millions d’euros, en hausse de 39 % par rapport à l’année précédente. Le chiffre d’affaires du secteur semences et plants français représente 3,2 milliards d’euros, dont 1,42 milliard d’euros à l’export (+ 15 %), « ce qui représente vingt Airbus A320 », souligne François Burgaud, directeur des relations extérieures du Gnis. Les semences françaises sont expédiées dans cent cinquante pays. « Le secteur est porté par l’innovation scientifique, avec un budget total de 270 millions d’euros, soit 13 % du chiffre d’affaires des entreprises semencières françaises », souligne Catherine Dagorn, directrice générale du Gnis. C’est un secteur high-tech.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui