Réussir Grandes Cultures 11 juin 2015 à 08h00 | Par Valérie Noël

La définition des cours d'eau se clarifie

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © J.-C. Gutner

« Il n'existe pas aujourd'hui de définition légale des cours d'eau », rappelait le conseil scientifique de l'Onema dans un avis publié en mars relatif à la cartographie des cours d'eau. Ce vide juridique, régulièrement source de difficultés pour le monde agricole, devrait bientôt être comblé. Le 21 avril 2015, la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a annoncé dans un communiqué qu'elle avait décidé « après consultation du groupe de travail, d'adresser aux préfets une instruction leur demandant d'établir une cartographie locale des cours d'eau ».

Lit naturel et débit suffisant

Cette dernière doit reposer sur la définition des cours d'eau votée en première lecture du projet de loi sur la biodiversité en discussion à l'Assemblée nationale. Bâtie sur la jurisprudence actuellement en vigueur, elle stipule qu'un cours d'eau doit comporter un lit naturel à l'origine, être alimenté par une source et posséder un débit suffisant la majeure partie de l'année. Professionnels du monde agricole et associations environnementales semblent plutôt satisfaits. La cartographie est censée voir le jour en fin d'année 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Grandes Cultures

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui