Réussir Grandes Cultures 10 mai 2017 à 08h00 | Par Propos recueillis par Lucie Debuire

" La construction en paille est en constante croissance "

Trois questions à Frédéric Cousin, référent construction paille en Picardie depuis 10 ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Production de paille pour la construction chez Jean-Pierre Staelens, agriculteur dans l'Oise.
Production de paille pour la construction chez Jean-Pierre Staelens, agriculteur dans l'Oise. - © FFB

En Picardie, les premières maisons individuelles en paille ont vu le jour en 2006. Dix ans plus tard, même les collectivités s'interessent à cette technique. Comment expliquez-vous cet engouement ?

En 2012, le réseau français de construction en paille a établi des règles professionnelles. Elles ont été validées par l'Agence qualité construction. Et depuis, nous sommes passés de constructions pour les particuliers à des bâtiments collectifs comme par exemple un HLM à Saint-Dié. Les bâtiments isolés avec de la paille sont extrêmement performants. Pour avoir un ordre d’idée, ils sont classés A(1).

L’intérêt pour ces constructions augmente. La demande en paille risque donc de s’amplifier. Quels sont les critères de fabrication de petites bottes ?

La paille doit provenir d’une exploitation proche du chantier et nous utilisons exclusivement de la paille de blé. La densité des bottes doit être comprise entre 80 et 120 kg/m3, le taux d’humidité ne doit pas dépasser 20 %, le sens des fibres doit être opposé au flux de chaleur et la botte doit être parfaite au niveau de la forme. Quant à la longueur de la botte, elle dépend du bâtiment. D’ailleurs, nous sommes en plein recensement des agriculteurs prêts à nous vendre de la paille, car nous devons structurer notre réseau de fournisseurs.

En pleine expansion depuis l’instauration des règles professionnelles, comment imaginez-vous l’avenir de ce type de construction ?

Tous les feux sont au vert et les pouvoirs publics ont bien compris l’enjeu et nous soutiennent. Les demandes sont bien présentes. Nous espérons bientôt utiliser la paille en isolation extérieure lors de réhabilitation. Nous souhaiterions également nous servir des grosses bottes pour l’ossature du bâtiment.

(1) La consommation énergétique des bâtiments est classée de A (économe) à G (énergivore).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui