Réussir Grandes Cultures 17 octobre 2003 à 09h23 | Par Nicolas Chemineau

Informatique embarquée : l´électronique au service de la traçabilité

Yves Vecten conduit son matériel différemment depuis l´acquisition du système de guidage par GPS (1), du système Field Doc et du dispositif de cartographie des rendements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Au début de l´utilisation de l´électronique embarquée, j´avoue que je continuais à noter les opérations réalisées sur un cahier, en plus des sauvegardes réalisées par le dispositif informatique », annonce d´emblée Yves Vecten. Désormais, il est un agriculteur converti à l´utilisation du boîtier électronique utilisable pour les différents travaux sur l´exploitation située à Avigneau (Yonne). Yves Vecten (membre du réseau Farre(2)) travaille avec son épouse et un salarié à plein temps sur cette exploitation (330 ha) répartie en deux sites et constituée de parcelles à la taille disparate (de 27 ares à 33 hectares). C´est d´ailleurs des tâches répétitives et peu agréables qui ont poussé Yves Vecten à s´intéresser à l´électronique embarquée.

« Dans un premier temps, j´ai souhaité disposer d´un système de guidage sur le tracteur, notamment pour réaliser les traitements sans jalonnage. Ce travail fastidieux était réalisé par ma femme ou par des traceurs mécaniques ». L´achat d´un pulvérisateur tracté John Deere, avec une rampe de 30 mètres, m´a incité à « opter pour le boîtier Greenstar et le dispositif de guidage Parallel Tracking. Le guidage est un véritable agrément pour la conduite, dont il est difficile de se passer. De tous les systèmes que j´utilise aujourd´hui, c´est celui qui m´enchante le plus », constate Yves Vecten.
©D. R.

Conduite automatique du tracteur
Le guidage en courbe s´avère plus délicat avec le Parallel Tracking. « Pour faciliter le suivi de ces courbes, il serait préférable d´opter pour le nouveau système Autotrac qui agit directement sur la direction du tracteur, après un premier repérage », souligne Yves Vecten. D´ailleurs, il pense déjà faire évoluer son Parallel Tracking avec la mise en place de l´Autotrac sur son tracteur John Deere 8110. Pour Yves Vecten, « Autotrac offrira une plus grande précision ».
En plus du guidage, le boîtier Greenstar permet de gérer et de piloter un grand nombre de fonctions, s´il dispose des logiciels. « Il est aussi possible d´effectuer la reconnaissance et l´enregistrement des paramètres de travail, de manière automatique. Mais actuellement, seul le pulvérisateur est compatible avec le système. Dans l´avenir, j´espère pouvoir disposer d´un épandeur d´engrais compatible », ajoute Yves Vecten. En attendant le pilotage automatique de l´épandeur d´engrais et l´arrivée de l´Autotrac, Yves Vecten a franchi un autre pas : celui de la traçabilité avec l´acquisition du système Field Doc.

Enregistrer toutes les interventions
Avec la présence du système GPS(1) pour le système de guidage et du boîtier Greenstar, « il a été assez facile de franchir le pas pour enregistrer toutes les données de chaque intervention avec le logiciel Field Doc. Il est ainsi possible d´afficher plus facilement tout ce que l´on fait », souligne Yves Vecten. Ce dispositif permet d´enregistrer des informations nécessaires pour la gestion parcellaire. Les informations peuvent être reportées sur l´ordinateur de l´exploitation via une carte spécifique. Le logiciel JD Office permet de reprendre ces données.
Pour compléter le dispositif, Yves Vecten a équipé la moissonneuse batteuse du système GreenStar et le quad du GPS. « Avec ces deux aménagements, il est possible de réaliser une carte des rendements à chaque récolte et pour chaque parcelle de l´exploitation. Aussi l´arpentage à l´aide du quad permet d´annoncer des surfaces précises lors de la déclaration Pac ».

Vendre ses produits à un meilleur prix
Yves Vecten reconnaît qu´« en terme de gain financier, il est difficile d´établir un résultat économique direct. L´investissement reste encore assez lourd. En revanche, le système se valorise lors d´applications, notamment de produits phytosanitaires en évitant le recoupage. Je pense aussi avoir gagné en matière de traçabilité des produits. Cela se traduira peut être par un meilleur prix de vente de nos produits. Aussi, il va bientôt être possible de diminuer le coût des semis avec la modulation de la dose de semence. »
En ce qui concerne l´utilisation du boîtier, Yves Vecten est plutôt satisfait. « Il n´y a qu´un seul boîtier à connaître puisqu´il est transposable d´une machine à l´autre et il est vraiment simple à utiliser. »


(1) GPS : Global Positionning System (système de positionnement global).
(2) Farre : Forum pour une agriculture raisonnée et respectueuse de l´environnement.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui