Machinisme 30 juin 2014 à 08h00 | Par Michel Portier

Essai du chargeur télescopique Claas Scorpion 7055

Nous avons pris les commandes du chargeur télescopique Claas Scorpion 7055. De forte capacité, il a fait ses preuves durant notre semaine d’essai à la manutention de fumier, de grain de paille, et au transport, attelé à un plateau de paille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Claas Scorpion testé par la rédaction Réussir © M. Portier

Le Scorpion 7055 est l’avant-dernier modèle de la gamme d’automoteurs de manutention du constructeur allemand, entièrement renouvelée l’an dernier. Campé sur ses pneus de 600 mm de large, pas forcément adapté à tous les travaux, le modèle essayé en impose avec sa cabine haut perchée et son gros capot moteur. Il bénéficie d’un moteur Deutz 4,1 litres dépollué pour les normes Tier 4i par un EGR, un DOC et un FAP. Alimenté par une pompe à débit variable, le circuit hydraulique load sensing profite d’un débit généreux de 187 l/min. Les vérins de télescopage du bras et de cavage/bennage reçoivent un amortisseur de fin de course. Originalité du constructeur, trois modes de manutention sont proposés : « palette », la fourche reste sur le même plan vertical lors de la montée de la flèche ; « godet », l’abaissement de la flèche s’accompagne automatiquement d’une rétractation et « manuel ». Autre fonction disponible sur le joystick, le retour automatique de l’outil dans une position mémorisée. La transmission Varipower Plus s’illustre par son moteur hydrostatique grand angle de 45 degrés, associé à un second moteur (32 degrés) pour une force de poussée et de traction accrue. Sans boîte de vitesse mécanique, elle offre trois plages de 0-7, 0-15 et 40 km/h, sélectionnées depuis le joystick. Au transport, cette transmission profite d’un mode économique limitant le régime moteur à 1 800 tr/min. La visibilité et le volume de la cabine accrus s’accompagnent d’un nouvel agencement des commandes.

Retrouvez en détails l'essai de la rédaction dans le numéro de juillet-août de Réussir Grandes Cultures.

ON AIME

Performances de levage

Simplicité de la transmission

Confort en cabine

Visibilité

ON AIME MOINS

Gabarit dans les bâtiments

Pertinence des affichages

Accès à la cabine

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui