Réussir Grandes Cultures 01 juin 2013 à 00h38 | Par Gabriel Omnès

Espoirs déçus de l'Argentine pour l’orge

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’Argentine ambitionnait de passer devant l’Australie et l’Union européenne pour devenir l’exportateur d’orge numéro un de la planète en 2012-2013. Ce ne sera finalement pas le cas. Des conditions très humides ont coûté à la production plus de 10 % des 5,5 millions de tonnes attendues initialement, d’après l’USDA. Ce à quoi s’ajoute une dégradation de la qualité. Le pays devrait ainsi exporter 3,6 Mt d’orge, soit nettement moins que les 4 Mt espérées. L’orge de brasserie est encore plus touchée: les exports devraient se monter à 0,8 Mt à la place des 1,3 Mt prévues. Cette révision à la baisse des ambitions argentines profitent aux exportations françaises. Dans sa publication d’avril, FranceAgriMer prévoit ainsi un score de 1,8 Mt sur pays tiers pour l’orge tricolore, un niveau jamais atteint depuis 2002-2003. Les analystes estiment que cette déconvenue devrait pousser les producteurs argentins qui avaient emblavé de l’orge pour la première fois en 2012 à s’en détourner au profit du blé pour la prochaine campagne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Réussir Grandes Cultures

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui