Réussir Grandes Cultures 27 août 2004 à 17h13 | Par Nicolas Chemineau

Avec les déchaumeurs à disques indépendants, le déchaumage prend de la vitesse

Les déchaumeurs à disques indépendants, récemment arrivés sur le marché, sont en pleine expansion. Ils autorisent une vitesse de travail élevée. Le point sur ces nouveaux outils.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´offre en outils de déchaumage s´élargit. Ces outils gagnent de l´importance dans la préparation du sol, notamment pour les techniques de non-labour. Ils se déclinent sous différentes formes.
Les derniers outils lancés sur le marché sont les déchaumeurs à disques indépendants. Ces outils sont proches des déchaumeurs à disques classiques (type cover-crop) mais ils diffèrent par le mode de liaison entre les disques et le châssis de l´outil. Chaque disque dispose en effet d´un moyeu et d´une liaison qui lui sont propres. Quelques constructeurs montent les disques par paire sur un même moyeu.

Le déchaumeur à disques indépendants se caractérise par sa vitesse de travail élevée. Celle-ci se situe entre 10 et 15 kilomètres à l´heure, ce qui a deux conséquences. La productivité du chantier se trouve augmentée et l´émiettement du sol ainsi que le broyage des résidus végétaux sont favorisés par la vitesse. Il faut noter que la vitesse élevée est la condition sine qua non d´un bon émiettement. Toutefois, cette vitesse d´avancement importante sollicite le matériel. Pour David Guy d´Agrisem International, « les moyeux de disques représentent la partie sensible du déchaumeur et leur dimensionnement revêt beaucoup d´importance ».
Selon les techniciens d´Arvalis, le déchaumeur à disques indépendants se distingue également des systèmes classiques par la possibilité d´avoir un angle d´entrure plus important.


Une offre récente qui se diversifie en cinq catégories
L´arrivée de nombreux constructeurs sur ce nouveau segment de marché fait déjà apparaître des différences entre matériels. « Les déchaumeurs à disques indépendants peuvent se classer en cinq catégories. Les déchaumeurs compacts présentent une longueur réduite pour diminuer le porte-à-faux. » Ceci va, par exemple, permettre de fixer un semoir classique à l´arrière de l´outil. « Des modèles réglables font aussi leur apparition. Ils permettent d´ajuster l´angle d´attaque des disques. Les déchaumeurs qualifiés d´économiques, proposés à un coût moindre, sont destinés aux petites exploitations. Il existe également des versions poussées qui peuvent être attelées à l´avant du tracteur mais souvent aussi sur l´attelage arrière. Enfin, il y a les outils classiques qui constituent le coeur du marché » explique David Guy.
Le second point de différenciation entre les constructeurs est le type de suspension. On retrouve des suspensions à quatre boudins en caoutchouc, des liaisons « queue de cochon » ou encore des suspensions à ressort comprimé. Certains constructeurs proposent une liaison rigide entre le disque et le châssis.

Préférer les outils à suspensions pour limiter les contraintes
Selon Aurélien Groult, ingénieur travail du sol et semis pour Arvalis, « entre les différentes suspensions, les essais sur le terrain offrent des résultats similaires concernant la qualité du travail. Toutefois, il semble opportun d´opter pour un outil équipé de suspensions pour limiter les contraintes sur le châssis et les moyeux. Ce sont surtout les déchaumeurs à angle d´attaque réglable qui ne disposent pas de suspensions, ce qui est pénalisant ».
Le diamètre des disques se choisit lors de l´achat. Aurélien Groult conseille « d´opter pour des disques de diamètre important si l´on souhaite être polyvalent, c´est-à-dire travailler plus profond et dans des conditions plus limites. Le dégagement important est favorable à ces conditions. Les disques de petite taille ont une vitesse de rotation plus élevée. Ils sont à privilégier lorsque l´on désire accentuer l´émiettement et favoriser l´auto-débourrage ».
Les constructeurs de déchaumeurs à disques indépendants proposent d´adapter des semoirs sur l´outil. L´offre s´oriente essentiellement vers des semoirs à céréales ou des caissons pour petites graines (couverts végétaux).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Grandes Cultures se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui